COMMENT CHOISIR
UN NOM DE DOMAINE PERTINENT
POUR SON SITE INTERNET?

🤩

par | Mai 24, 2021 | web

Comment bien choisir son nom de domaine

🤨 Vous n’y connaissez rien dans le web ou pas grande chose. Pourtant vous êtes décidé à vous lancer dedans et vous vous dites que l’étape de recherche du nom de domaine de votre site web doit être importante pour vous. Eh bien vous avez tout à fait raison.
Nous allons tout vous expliquer de A à Z dans cet article. Lisez bien tout jusqu’au bout car il est parsemé d’informations qui valent leur pesant de cacahuètes!🥰 

Donc, que vous vous lanciez dans l’entreprenariat avec un business en ligne, représentiez une association, montiez votre blog ou simplement un site vitrine, vous allez devoir trouver votre nom de domaine, et de préférence un nom de domaine pertinent. Or, vous ne connaissez pas bien le monde du web et vous vous posez toutes sortes de questions.

Si j’ai déjà une entreprise ou ma propre marque, à quelle extension devrais-je l’associer pour créer naturellement mon nom de domaine ? « .fr« , « .com« , « .net » etc… ?
Si je suis en cours de création d’une entreprise ou d’une marque, puis-je utiliser tout ce qui me passe par la tête pour créer mon nom de domaine ? Des noms qu’on invente et qui nous serviront de marque? Avec Des chiffres ? Des lettres ? Des mots clés ? Avec ou sans tiret? Avec des points ? Ou simplement attachés entre eux ?
Est-ce que certains choix vont impacter mon référencement plus que d’autres?
Allez! On y va! Suivez le guide!!!! 🌈

 SOMMAIRE

1 Qu’est–ce qu’un nom de domaine ?
2 Recherche cruciale?
3 Format idéal ?
.Court et simple

.Original

.Longue durée de vie

.Tirets et chiffres

4 Mots clés ou Marque
.Mots clés

.Asseoir sa marque
.Disponibilité avec votre marque

5 Extensions de nom de domaine
.Extension locale
.«.com »
.Les autres extensions de nom de domaine

6 Outils et disponibilité
.Les outils
.Disponibilité
7 Petites astuces
A découvrir…
8 Acheter un nom de domaine et trouver un hébergeur

1

QU’EST-CE QU’UN NOM DE DOMAINE?

C’est tout simplement l’adresse de votre site internet qu’on va taper directement dans votre navigateur préféré pour afficher votre site. 😝

 

Nom de domaine Minerve web studio

Pour être plus exacte votre adresse internet est composée d’un sous domaine
( www ), d’un NDD ( Nom De Domaine ), comprenant un nom et une extension ( .fr, .com, .net ), appelée aussi TLD ; Top Level Domain.
On a par exemple du google.fr, apple.com, minervewebstudio.com etc…

Maintenant rentrons dans le vif du sujet.

2

RECHERCHE CRUCIALE

😬 Votre nom de domaine va représenter votre identité sur internet. C’est avec lui que vous allez communiquer avec vos prospects et clients. Il va apparaître aussi sur tous vos supports de communication qu’ils soient de type print ou digital. Il est donc dans votre grand intérêt de prendre soin de cette étape de recherche.

Néanmoins, les possibilités sont tellement larges. Alors par où commencer?

Ce n’est pas qu’il  existe des noms de domaines parfaits qui vont propulser votre projet dans les étoiles, mais l’intérêt véritable de cet article est qu’il vous montrera qu’il y a des erreurs à éviter absolument et des recommandations de bon sens dont il faut tenir compte par rapport au potentiel de votre développement futur.
Effectivement, je ne vais pas me contenter de parler simplement technique mais surtout de stratégie de développement.

3

FORMAT IDEAL?

Votre nom de domaine va représenter votre identité sur internet, un élément de communication entre vous et vos clients. Il est donc important que ce dernier soit à la fois simple et efficace dans le temps.

😉 Court et simple

Il est fort conseillé que le nom de domaine soit le plus court et le plus simple possible afin d’en faciliter la mémorisation. S’il se lit bien et se prononce bien vous avez gagné pour la simplicité.
Moins il y a d’ambiguïté phonétique mieux ça vaudra pour la communication de votre nom de domaine car moins il y aura de chance que l’on tombe sur un autre site que le votre. Il suffit juste d’une seule lettre oubliée ou transformée pour qu’on atterrisse sur un site différent. Cela m’est déjà arrivé de visiter autre chose que le site de mon client juste à cause d’une erreur d’écriture de ce dernier. Je me rappellerai toujours de ce cas où j’ai fait un audit complet d’un site, qui en fait n’était pas le bon. Je l’ai présenté en visioconférence à toute l’équipe de direction. Par extrême chance l’étude a été valable pour les deux sites. Imaginez ma tête quand je me suis aperçu de mon erreur !!! :p

Par ailleurs il faut que vous sachiez ceci: quasiment tous les noms de domaines de moins de 6 lettres qui sonnent à peu près correctement à l’oreille, et avec des extensions très communes comme par exemple le « .fr », le « .com », ou encore le « .net », ont déjà été achetés. Il existe un véritable business des noms de domaines.
Cela peut vous coûter de moins d’un euro à plusieurs millions d’euros. Vous avez bien entendu. Vous avez «CarInsurance.com» d’une valeur de 49,7 millions $ . «Insurance.com» : 35,6 millions $ etc… Si vous voulez plus d’exemples allez lire cet article

Pour trouver encore des NDD courts l’astuce serait d’aller chercher ces mêmes mots de 6 lettres mais avec des extensions un peu moins connus comme le « .xyz », ou le « .online ». Et encore, il faut espérer que ce nom de domaine ne soit pas protégé en tant que marque officielle. Il faudra vérifier sa disponibilité. Certains sites pourront vous aider dans cette recherche. On les verra un peu plus loin dans d’article…

😋 Original

Il paraît évident qu’un nom de domaine original interpellera toujours plus qu’un autre tout à fait normal. Il s’agit tout de suite de se distinguer des autres et de retenir l’attention.
Prenons par exemple Google. La première fois que j’ai entendu ce nom je me suis dit «qu’est-ce que c’est que cela». Malgré tout, son nom avait suffi à m’interpeller pour que je le teste. Bon, et la parole de mon cher ami Chuck, ami super geek, a aussi pesé pour passer le pas, je l’avoue. Son utilisation et son efficacité par la suite ont fait le reste. Juste pour info, son nom a pour origine le terme mathématique «googol» ou gogol en français, qui signifie 10 puissance 100.
L’exemple de «radin.com» est aussi un choix excellent selon moi. On joue clairement sur l’humour et l’autodérision. Qui peut ne pas avoir un petit rictus au coin de ses lèvres en entendant ce nom de domaine? Bien joué non?

😎 Longue durée de vie

Si vous êtes dans une niche de départ et que par la suite vous êtes amené à évoluer en incluant plus de produits différents cela pourrait vous jouer des tours au niveau de la cohérence de votre activité ainsi que sur le référencement de votre site. De même, cette difficulté peut s’étendre aussi du point de vue géographique si à la base vous n’aviez pas prévu un développement à l’international.
En fait l’idée de durée de vie d’un nom de domaine est essentiellement régie par la notion de thématique dans laquelle vous démarrez et de son évolution.

Prenons le cas de «collierpourchat.com». Ce site était vraisemblablement dirigé vers la vente de collier pour chat au départ mais a du se transformer en «laboutiqueapierrot.com» puisqu’il vend aujourd’hui toutes sortes d’accessoires autant pour les chats que les chiens. Sachez que plus un site est ancien avec un certain trafic, plus il a de valeur au niveau de son référencement. Même si l’on peut faire une redirection de tout l’ancien site vers le nouveau, on perd forcément en précision et puissance de référencement, à moins de faire ce que l’on appelle des redirections 301,page par page. Par ailleurs cela a dû forcément coûter un peu en temps, en énergie et en argent au niveau de la communication pour passer de l’un à l’autre.
Nous retrouvons la même problématique par rapport au développement en international.
« covoiturage.fr» est né en France mais a si bien marché que son développement à l’étranger est devenu inévitable. Ils ont dû se transformer en la fameuse société que tout le monde connaît : «blablacar.fr»

Essayez donc d’avoir une vision à long terme et donc des projections quant au développement possible de votre business, que cela soit sur le plan de l’évolution de vos produits que de la zone géographique dans laquelle vous allez exercer.

Passons maintenant à la syntaxe.

🔢 Tirets et chiffres

Tirets

Imaginons que malgré les recommandations de taille réduite du nom de domaine il semblerait qu’il soit nécessaire d’y placer un tiret, voire même plusieurs dedans, parce que votre thématique ou domaine d’activité l’exige?
Sachez que l’intelligence artificielle de Google progresse à une vitesse vertigineuse. Que vous mettiez ou non des tirets, cela ne changera rien puisque Google comprendra immédiatement ce que vous voulez dire. Faites l’expérience vous-même. Tapez une expression entière avec tous les mots attachés et appuyez sur «entrée». Vous verrez qu’il vous donnera le résultat escompté.
Donc évitez les tirets car cela rallonge toujours le tout et c’est un truc en moins à mémoriser.

Chiffres

Il y a encore quelques années on insérait des chiffres pour marquer le secteur géographique, du style «maconnerie51.com», et cela, toujours dans la croyance que cette syntaxe allait jouer en notre faveur dans le référencement. Ce n’est plus forcément le cas avec les mises à jour régulières de notre ami Google. Si vous souhaitez avoir plus d’informations à ce sujet je vous conseille d’aller jeter un œil sur cet article:

En revanche si vous jouez plus sur une enseigne ou une marque basée sur des chiffres cela ferait plus sens. Curieusement on retrouve très souvent cette spécificité dans des noms de discothèques, de bars ou de restaurants. On trouve dans ce registre par exemple le restaurant 404 à Paris ( 404-resto.com ), le café 203 à Lyon ( moncafe203.com ) et bien d’autres encore… On trouve une exception à cette règle avec le nom de domaine «51.fr» qui incarne typiquement cette notion de marque à travers le nombre puisque son histoire révèle que le pastis 51 tient son nom de l’année de création de cet alcool.
Bref si vous voulez incorporer des chiffres, faites le sciemment en ayant une stratégie de marque forte et non plus dans un souci de référencement.

Cette dernière remarque nous pousse à nous demander si finalement nous n’aurions pas tout intérêt à opter pour un NDD basé sur l’idée de MARQUE plutôt que sur des mots clés pouvant éventuellement influer sur notre référencement.

4

MOTS CLES OU MARQUE?

🤔 Mots clés

Si vous choisissez des mots clés dans votre nom de domaine juste pour avoir un impact puissant sur le plan du référencement chez google je peux vous dire que vous n’y gagnerez pas grand-chose même si vous veniez à travailler le contenu de vos pages de façon ardue. Pourquoi ?

Avant 2012, on avait sur exploité les EMD, Exact Match Domain, ou encore des noms de domaine avec des mots clés pertinents comme « chaussurespascheres.com », « plombierparis.fr » etc… Or l’année 2012 va connaître des mises à jour majeures chez Google qui vont faire trembler le monde du référencement avec la fameuse mise à jour Google Penguin (Google Pingouin en Français) le 24 Avril 2012. Et c’est le 27 Septembre 2012 qu’aura lieu la mise à jour sur les Exact Match Domain (EMD). Et Bim! Adieu les premières places des sites avec des noms de domaines composés de mots clés à faible contenu qualitatif. Aujourd’hui Google a renforcé son algorithme qui présente plus de 200 facteurs selon certains spécialistes. Autant vous dire que choisir un nom de domaine avec des mots clés juste pour espérer gagner de très nombreuses positions dans les résultats de recherche c’est peine perdue. Vous allez sans doute gagner quelques places mais pas plus que cela. Alors pourquoi utiliser des mots clés?

L’intérêt serait avant tout de communiquer clairement à votre audience ce que vous faites très exactement. «Meilleurtaux.com» parle de prêt financier, «blogueur-pro.net» de blog et j’en passe et des meilleures. Vous comprenez l’idée n’est-ce pas?

En somme nous vous conseillons de vous concentrer sur ce que vous souhaitez proposer réellement sur votre site :
– De l’information
– Des services
– Des produits

En fonction de ces objets essayez d’y inclure les paramètres de simplicité, d’originalité et de longue durée de vie.
C’est bien beau tous ces débats sur les mots clés dans un nom de domaine mais qu’en est-il si j’ai déjà une enseigne ou une marque ?

😏 Asseoir sa marque

Si c’est le cas, il va de soi que vous devez naturellement prendre votre enseigne ou marque et juste y rajouter une extension. La question des extensions sera traitée plus bas dans cet article.

En revanche, si vous n’avez pas encore choisi votre enseigne ou nom de marque, les premières recommandations restent valables : simple, court, original, exportable vers d’autres pays en cas de développement. Soyez créatif. N’ayez pas peur. Osez. Testez. Le brain storming est un excellent moment de création. Soumettez vos idées à vos proches. Recueillez différents avis. Passez alors vos idées avec votre propre moulinette et en avant Fanfan ! 😉

Il faut dire qu’en fait le choix d’un nom de marque pourrait faire l’objet d’un article très dense à lui tout seul.
Nous n’allons pas développer ce sujet ici mais nous allons vous inviter à regarder la vidéo
qui suit et vous adresser des conseils cernant la réglementation des marques.

🤔 Disponibilité avec votre marque

Une fois que vous avez trouvé votre enseigne ou nom de marque il est impératif d’aller tout de suite vérifier sa disponibilité. Certaines sociétés, même assez grosses, n’ont pas encore de site internet en 2021. Si vous veniez à acheter un nom de domaine associé à leur marque et que vous l’utilisiez, il est fort possible que vous rencontriez des problèmes de droits de propriété. Acheter un nom de domaine d’une société déjà existante est une chose mais l’utiliser sans le consentement de cette même société peut vous coûter très cher. J’ai un de mes clients qui m’a relaté ce litige avant que je ne travaille avec lui et il m’a assuré que cela lui a coûté très cher au tribunal.

Selon vos ambitions vous allez pouvoir consulter 3 organismes différents :
INPI pour les marques françaises : https://bases-marques.inpi.fr/
EUIPO pour les marques européennes : https://euipo.europa.eu/ohimportal/fr/databases
WIPO pour les marques internationales : https://www3.wipo.int/branddb/fr/

Attention aux noms de ville

Le droit d’utilisation du nom de commune dans un nom de domaine est soumis à des conditions assez spécifiques. Pour être tout à fait à jour vis-à-vis de la justice, je vous invite à aller voir sur le site de l’ AFNIC, Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Mais grosso modo, une utilisation du nom d’une commune qui pourrait porter préjudice à l’image de ladite commune est totalement prohibée. Bien des villes ont vu leur nom emprunté par des sociétés et celles-ci n’ont pas du tout hésité à porter le litige en justice. Par contre, si vous rajoutez une particule avant ou après, et que l’ensemble respecte l’image utilisée par la commune, comme “crêperiecarnac.fr”, cela pourrait à la limite passer. Mais si la ville de Carnac porte plainte, il y a de fortes chances que vous perdiez l’affaire au tribunal. Cependant “crêperiecarnac.fr” reste bien dans l’esprit du pays et du tourisme, donc il est probable qu’on vous laissera tranquille.

Attention à votre propre nom

Il est possible aussi que vous désiriez faire du «personal branding», ou en d’autres termes plus français, prendre votre propre nom et prénom comme une marque et donc logiquement comme nom de domaine. Pourquoi pas ? Si votre stratégie se base directement sur vos propres compétences, pourquoi pas choisir votre identité ? Si c’est le cas ayez juste en tête qu’un nom de domaine avec un certain trafic peut se revendre assez cher. Un nom de domaine avec votre propre identité aura beaucoup de mal à être revendu alors qu’un nom de domaine basé sur des mots clés aura plus de chance de trouver acquéreur ; c’est évident. Au cas où vous ne seriez pas sûr de vous donner corps et âme à votre projet web gardez dans un coin de votre esprit que vous pourriez potentiellement récupérer un peu d’argent de votre «échec».

5

EXTENSIONS DE NOM DE DOMAINE

Les formes les plus connues des français restent à ce jour le «.fr» et le «.com». Toutefois d’autres extensions ont vu très rapidement le jour étant donné le développement des sites internet sur la toile. Le «.org», «.net», «.eu», «.xyz» et une myriade d’autres extensions sont arrivées sur le marché et il est à prévoir que d’autres verront le jour dans les années à venir.
Techniquement toutes se valent : elles fonctionnent toutes très bien. La seule différence entre elles réside dans leur pouvoir de référencement et leur potentiel de communication.

😌 Extension locale

Le «.fr» est une extension dite «locale» ou «nationale». Elle sert essentiellement à cibler géographiquement la zone dans laquelle vous souhaitez vous positionner. Le «.fr» communique donc sur l’image d’un site avec une activité ciblée essentiellement sur la FRANCE. Pour chaque pays nous avons ainsi l’extension qui va avec : «.fr» pour France, «.uk» pour le royaume uni, «.be» pour la Belgique etc… Ces extensions ne possèdent que 2 lettres.
Donc si vous n’avez pas d’autres ambitions que nationales et que vous êtes un site non commercial, optez pour le «.fr».

😃 «.com»

En revanche si vous proposez des services commerciaux, peu importe si vous avez une zone de chalandise purement française ou internationale optez pour le «.com» car ce dernier va donner un message fort aux moteurs de recherche que votre site est dédié au commerce. De plus vos clients ou prospects sauront immédiatement que vous êtes là pour le commerce et non pour de l’information. Par ailleurs le «.com» fait aussi figure de référence car il est l’extension la plus utilisée dans le monde. Les gens ont une confiance naturelle en elle, confiance qui a grandi au cours de son existence. Cet aspect émotionnel est loin d’être négligeable. Ne le sous estimez pas. 
Mettez-vous à la place d’un prospect lambda qui ne connait ni vous ni le monde du web. Il y a de très fortes chances que le «.com» lui soit déjà familier alors que les autres extensions pourraient l’amener à une sorte de méfiance. Le «.com» est rassurant pour la plupart des gens. Sachez-le.

Mais qu’en est-il des autres extensions ? Pourquoi sont-elles apparues ?

🧐 Les autres extensions de nom de domaine

C’est dans les années 1985 que les domaines dits de «premier niveau» originaux ont été créés et mis en service: ce sont les «.com», «.net» et «.org». Ces extensions ont vu le jour tout simplement pour désigner différents secteurs d’activité.
Le «.com» a été utilisé pour les entreprises commerciales. Le «.net», signifiant «network», a initialement servi pour qualifier les entreprises liées au secteur d’internet. Or avec le temps il a très vite servi comme palliatif à la saturation des noms de domaines en «.com».
Le «.org» continue de servir à désigner des associations ou organisation à but non lucratif.
Bien d’autres extensions, dites «génériques» et composées de 3 lettres, sont apparues par la suite à partir de 2008 : «.xyz», «.bar», «.bio», etc… Leur raison d’être est pratiquement la même que pour les premières: désigner les différents secteurs d’activité existants afin que le visiteur identifie encore plus précisément la nature des sites web.

En résumé, choisissez l’extension qui vous représentera le mieux selon vos projets, votre stratégie de développement et votre budget. En effet certaines extensions sont bien plus chères que d’autres.
Si vous êtes une entreprise à mesure internationale préférez le «.com». A mesure française le «.fr» si le «.com» est déjà pris. Rabattez-vous vers le «.net» si le «.fr» et le «.com» sont tous les deux déjà pris. Même si le «.net » était utilisé pour les site de type «réseaux » ( net = network ) il a vite été adopté par le public suite à la saturation des NDD en «.com», donc ne vous inquiétez pas.
Si vous êtes une association ou organisation à but non lucratif prenez le « .org ».
Si vous êtes blogueur prenez le « .blog».
Si vous n’êtes pas dans les situations précédemment citées, cherchez par vous-même l’extension qui vous sierra le mieux.
Juste pour infos, certaines extensions ne sont pas accessibles au grand public :
– le « .gouv » est réservé au gouvernement français
– le « .edu » est réservé au secteur de l’enseignement
– les très grandes marques internationales, comme apple, amazon etc…, possède leur propre extension du même nom.

6

OUTILS ET DISPONIBILITE

Pour vous aider dans votre quête de nom de domaine il existe de multiples sites qui proposent des fonctionnalités de recherche très intéressantes.

Les outils

Vous pouvez brainstormer votre nom de domaine sur des générateurs de nom de domaine comme «cunningbot.com», «namewink.com» ou encore «namechk.com». Ces trois-là sont dotés de filtres qui vont vous permettre de générer un large choix de nom de domaine tout en vous indiquant s’ils sont déjà pris ou non.
J’ai une légère préférence pour «namechk» car il va permettre aussi de voir si en même temps le nom d’utilisateur pour les réseaux sociaux est libre.  C’est le petit plus de «namechk» hein. :p

😐 Disponibilité

N’oubliez pas ceci: ce n’est pas parce que le nom de domaine est disponible que cela veut forcément dire que vous avez légalement le droit de l’utiliser.  Il est possible qu’une marque protégée se cache derrière. Si vous veniez à utiliser un nom de domaine sans une vérification approfondie vous pourriez vous exposer à de lourdes sanctions si la marque venait à porter plainte.

Donc dans un premier temps vérifiez la disponibilité du nom de domaine. Prenez par exemple namechk. Entrez le nom de domaine sans l’extension de nom de domaine. Cliquez sur la petite loupe. Les extensions qui sont déjà prises seront de couleur bleu foncé et celles qui sont libres de couleur verte.

Nom de domaine Minerve web studio

Ensuite vérifiez bien s’il n’y a pas une histoire de marque déjà protégée avec les sites dont on a parlé plus haut:
– INPI pour les marques françaises : https://bases-marques.inpi.fr/
– EUIPO pour les marques européennes : https://euipo.europa.eu/ohimportal/fr/databases
– WIPO pour les marques internationales : https://www3.wipo.int/branddb/fr/

7

PETITES ASTUCES

Nous y sommes. Le morceau croustillant de cet article Ô combien intéressant n’est-ce pas?

😍 Acheter un nom de domaine d’occasion

«Il me prend pour qui celui-là? C’est ça son astuce?». Ne soyez pas si prompt au jugement, hehehehe. C’est une technique qui peut se révéler E X T R E M E M E N T  P U I S S A N T E en terme de référencement quand c’est bien maîtrisé.
Soyez très attentif à ce qui va suivre car cela peut vous faire gagner beaucoup de temps et d’argent. Pourquoi?
Google prend en compte l’ancienneté du site dans ses critères de positionnement et aussi ce que l’on nomme les «backlinks». Ouch. Ca pique. Expliquons les choses calmement. Lorsque vous achetez un nom de domaine tout beau tout neuf google se dit: «hum c’est un pti nouveau celui-là sur la place. On ne sait pas encore ce qu’il vaut. On va attendre un peu de voir comment les gens parlent de lui pour pouvoir le classer.». Alors que si vous achetez un nom de domaine qui a déjà un passé un peu glorieux et sain, google se dira: «Tiens, il s’est un peu endormi celui-là et il se réveille à nouveau. On le connaît bien et il a déjà fait du bon boulot auparavant. On va l’aider un peu à se réveiller.» . C’est très vulgarisé mais en gros cela se passe comme ça. Mais attention il faut bien vérifier que ce nom de domaine a un passé sain et qu’il ne traîne pas des filtres négatifs SEO sur lui. Vérifiez si ses backlinks, les liens venant d’autres sites qui pointent vers lui sont de bonnes qualités. Vous pouvez utiliser SEMRUSH, avec sa version gratuite. Entrez l’URL sans http ni www et allez dans «backlinks» qui se situe dans l’onglet «analyse de domaine».
Je ne peux pas développer ici plus que cela car cela demanderait un cours entier sur la notion de «backlink», de «citation flow» et de «trust flow». Toutefois, si vous avez un bon développeur et bon référenceur en face de vous n’hésitez pas à lui demander d’user de cette technique s’il la connaît et si bien sûr vous êtes sur une stratégie de référencement de vos mots clés.
Vous pouvez aller, par exemple, sur les sites suivants pour jeter un oeil à ces anciens noms de domaine. Bien sûr ils peuvent parfois coûter assez chers, mais si vous cherchez bien vous pouvez parfois tomber sur la pépite: prix raisonnable avec un bon citation flow et un bon trust flow. Ca vaut vraiment le coût car cela peut vous faire gagner en trafic immédiat lors de l’ouverture de votre site! Attention! Tout va dépendre de la qualité de son historique, n’oubliez pas ceci!!!
expireddomains.net
sedo.com/fr/

Il y a plein d’autres sites de ce type. A vous d’explorer un peu.

🙄 Attention aux traductions

Si vous êtes sur un développement de commerce sur plusieurs pays faites très attention au sens que peut prendre votre nom de domaine dans la langue de ces pays. Il peut arriver que vous ayez certaines très mauvaises surprises.

😓 Sécurité

Ba oui, c’est comme partout, dès qu’il y a des enjeux financiers assez importants, il peut y avoir des profiteurs ou petits malins.
«Les dangers avec un nom de domaine?» Il existe de nombreux cas de litiges reportés mais un des plus connus est lié à l’achat et revente de nom de domaine avec une marque non déposée. Imaginez que vous ayez acheté uniquement votre nom de domaine en «.com» mais que vous ayez laissé libre à l’achat le «.fr» et le «.net». Il est alors possible que quelqu’un d’autre l’achète et l’utilise. Dans ce cas il peut y avoir des répercussions sur votre image de marque et votre trafic si vos visiteurs venez à se tromper d’extension de NDD. Cet autre propriétaire de NDD, similaire au votre, s’exposera certes à un recours en justice directement favorable à votre parti, néanmoins si vous pouviez vous éviter ce genre de tracas cela serait idéal. Cet exemple m’a été relaté par un de mes clients lorsqu’il s’était lancé dans l’aventure du web sans consulter de professionnel.
Par contre si vous n’avez pas pensé à protéger votre marque…:/

😇 Parade

Je ne suis pas un expert dans les lois pour ce type de cas de figure, alors faute de quoi je vous conseille tout simplement de prévenir plutôt que de guérir: achetez  vous-même les quelques extensions qui pourraient susciter des envieux. Vous vous éviterez ainsi bien des tracas au cas où un trouble-fête voudrait vous jouer des tours. Si vous êtes parano achetez les tous mais ça risquerait de vous coûter un peu cher tout de même.

8

ACHETER SON NOM DE DOMAINE ET TROUVER UN BON HEBERGEUR

🐯 Le resgistrar est la société qui se charge de gérer la réservation, l’enregistrement et les dépôts d’un nom de domaine. A ne pas confondre avec l’hébergeur qui stocke les données de votre site internet. Bon, très souvent les hébergeurs de site vous proposent des packs incluant le nom de domaine gratuit la première année avec l’hébergement de votre site. C’est le cas de 1and1.fr chez qui je suis depuis des années ( c’est un lien affilié, si vous achetez chez eux j’obtiens une p’tiote commission ). Personnellement je n’ai jamais eu de problème majeur avec eux. Il y a eu quelques désagréments parfois avec mes clients mais ils ont été très très vite réglés par le SAV qui me paraît la plupart du temps très compétent. Vous pouvez parfois tomber sur un petit nouveau dans la société ( pas de bol ) mais en général il demande vite à son supérieur lorsqu’il ne sait pas trop de quoi vous voulez lui parler. Je vous raconte une petite anecdote là-dessus. Allez. J’ai eu le cas avec l’achat d’un CDN, Content Delivery Network, c’est pour en quelque sorte accélérer la vitesse de votre site. Le pauvre stagiaire. C’était son tout premier jour et il tombait déjà sur un truc un peu technique. Mouahahaha. Bref, cela a été vite réglé.

Il y a bien d’autres hébergeurs qui proposent le même type de pack comme OVH, ou encore planethoster chez qui j’ai aussi des sites hébergés. Ils sont assez connus. Prenez l’hébergeur qui vous convient avec les fonctionnalités qui vous conviennent et selon votre budget.

Prenez garde toutefois lorsque vous achetez votre nom de domaine, ces sociétés vont vous placer plein plein d’upsell, des ventes additives avec votre hébergement. Désélectionnez bien les cases qui sont cochées d’office lorsque vous vous enregistrez pour l’achat de votre nom de domaine. Cela vous évitera de finir par acheter plein de services inutiles.

Voilà. On s’arrête là. Il était temps. Merci de m’avoir lu jusqu’à la fin!!!!! 😉
J’espère que vous repartirez armé pour créer un vrai site internet digne de ce nom: efficace et puissant!! Grrrrrrrrrrrrrrrrrr. 😉

SI VOUS ETES DEJA PRET A CREER VOTRE SITE INTERNET?

ET SI C’EST AVEC MOI…

ALORS CLIQUEZ SUR LE BOUTON EN DESSOUS

SANS OUBLIER DE LAISSER VOS COMMENTAIRES SI VOUS EN AVEZ ENVIE.

😉