Montage vidéo 2017-07-24T00:27:49+00:00

Les grandes étapes d’un montage vidéo professionnel

Tout me monde peut faire un montage vidéo. Windows fournit même à la base son fameux logiciel « windows movie maker » qui est très simple d’utilisation. Mais faire un montage vidéo professionnel à la façon cinéma, c’est une toute autre histoire.
Je vais vous expliquer ici 4 grandes étapes de base qu’il faut absolument maîtriser pour réussir son montage vidéo. Il peut y avoir ensuite plein d’autres éléments qui pourront venir se greffer sur la phase de montage mais les 4 dont je vais vous parler en sont les piliers.

Derushage

Le derushage vidéo est la phase préparatoire au montage à proprement parler. Elle est d’une importance capitale lorsque vous avez un très grand nombre de rushs vidéos alors que vous avez un storyboard extrêmement précis.  Le dérushage consiste d’abord dans un premier temps à classer et renommer  tous vos rushs par catégorie dans des dossiers afin de pouvoir aller piocher rapidement ce que vous voudrez utiliser pour votre montage. La seconde phase consiste à visionner complètement chaque rush afin de s’imprégner de leur contenu pour cibler les moments clés que l’on pourra utiliser. Toutes les séquences ou plans n’étant pas bons cela sera un excellent moment de tri pour dégager ce qui sera de la plus haute qualité pour votre film de l’ensemble de tous vos rushs.  Pour un dérushage réussi il est donc important d’avoir en tête le storyboard complet. A la fin de cette étape nous aurons les meilleurs sélections possibles pour votre film.

Etalonnage

Cette phase d’étalonnage consiste à appliquer des « filtres vidéos » à vos rush afin d’améliorer leur esthétisme et ainsi poser des ambiances bien particulières à vos séquences vidéos.
En général les prises de vue sont faites avec l’aspect le plus neutre possible en termes de colorimétrie afin de laisser le plus grand champ d’expression possible au monteur. On fait donc des prises avec des images dites « plates ».
Il est donc recommandé d’avoir un sens artistique de la couleur très poussé. Il s’agira alors de travailler l’exposition lumineuse, le contraste, la saturation, la luminance, les lumières hautes… Bref la colorimétrie sera au coeur de ce travail. Si l’ensemble des rushs a été fait dans une même ambiance lumineuse et avec les mêmes réglages du boitier le travail de l’étalonneur s’en trouve facilité. Mais cela est rarement le cas. Si les prises ont été faites en studio on peut contrôler la température de la lumière, température qui donne une couleur particulière à l’image. Par contre si les prises de vue ont été faites à l’extérieur sur une durée longue période de la journée ou avec des expositions différentes il est fort à parier que l’étalonneur devra faire les réglages précis pour chaque rush vidéo.

Habillage graphique et textuel

La plupart du temps un film se voit ajouter des éléments de textes, graphiques ( logo, icones etc… ) pour apporter de l’information supplémentaire. Les deux grands exemple d’habillage graphique et textuel sont illustrés par les moments d’introduction de film et sa fin. Pour un film d’entreprise ou publicitaire il arrive que l’habillage existe en permanence durant toute la durée de la vidéo. Cet habillage peut se présenter de façon très simple avec des fondus classiques ou encore avec des animations très poussées et très recherchées. Tout va dépendre de l’impacte que vous voudrez laisser à ceux qui vont visionner votre film.

Synchronisation

Cette partie sert à donner du rythme à votre vidéo en synchronisant les images et la bande son. Hey oui, il faut y penser: faire un film sans bande son c’est un peu comme enlever le moteur d’une très belle ferrari. La bande son donne encore plus de relief  et de vie à vos images. Synchroniser les deux fera exploser ce relief. S’il s’agit de monter un trailer vidéo, le choix de l’unique bande son est primordial avant cette phase de synchronisation afin de soutenir vos images.
Par contre pour une longue production avec de plus gros moyens le travail sera beaucoup plus important puisqu’ il y aura probablement une multitude de pistes audios tirées des prises de son durant le tournage ainsi que d’autres pistes supplémentaires pour le bruitage de fond.
Si vous n’avez pas de bande son je peux vous proposer l’achat en ligne de bandes sons à usage commercial.
Ou, si vous portez une attention particulière à l’originalité de la bande son je peux vous proposer  mon service de création « sound design« .

Ma présentation du montage vidéo est loin d’être exhaustive, et d’ailleurs ce n’est pas son but. On peut rajouter des effets spéciaux, du compositing avec du matte painting éventuellement etc… Tout dépend évidemment de l’ampleur du projet. Ici je m’adresse essentiellement aux entreprises qui ont des besoins autres que les longues et grosses productions. Et leurs besoins peuvent se résumer la plupart du temps avec ces 4 principales étapes.