Comment bien choisir le nom de son site internet?

Trouver le bon nom de votre site internet?

Vous êtes sans doute sur le point de créer votre site internet ou votre blog, en tant qu’entrepreneur, infopreneur ou simple passionné. Et là vous butez sur la première grosse difficulté: le nom de votre site internet.

Quel est celui qui va le mieux convenir à votre activité? Un nom inventé et original? Ou un qui reprend des mots explicites pour communiquer tout de suite sur son activité?
En français? En anglais? Il le faut long? Court? En . »com »? « .fr »? Avec le nom de la ville dans laquelle vous exercez? Est-ce bien de mettre des tirets? Et comment savoir si ce nom n’est pas déjà pris?
En somme, comment se démarquer de la concurrence? Et qu’est-ce qui va être le plus efficace pour votre communication? Un vrai casse tête.

Peu importe. Vous êtes décidé. Mais comment trouver un bon nom de site internet avec tout ça?

Voici le plan de ce guide:

1/ Avant d’entrer vraiment dans le vif du sujet je vais vous faire un petit cours technique rapide sur ce nom de site .

2/ Ensuite nous verrons les deux grands moyens qu’il y a d’envisager un nom de site, chacun dépendant d’une stratégie de communication bien particulière: branding et référencement

3/ Il vous faudra choisir l’extension du nom de domaine: le fameux “.com”,”.fr”, etc…

4/ On terminera par la vérification finale de disponibilité de votre nom de domaine. Eh oui, si cela se trouve, votre idée a déjà été prise depuis belle lurette

URL

Le nom de votre site internet n’est souvent associé qu’au nom de domaine + l’extension. Or dans la barre d’adresse, au niveau de votre navigateur préféré, on trouve ceci: http://www.monnomdedomaine.extension   . Mais c’est tout cet ensemble qui va représenter votre adresse sur Internet, et qu’on appelle encore URL.

Le sigle URL vient de l’anglais Uniform Resource Locator. Cet  URL est composé de 4 grandes parties. Vous avez d’abord le protocole de communication présenté par hTTP, ou HTTPS,  “S” désignant un protocole sécurisé. Ensuite vous avez le sous-domaine représenté par ww w, mais cette particule peut-être tout à fait remplacée par autre chose. Ce dernier n’est plus obligatoire aujourd’hui à l’affichage de votre adresse. Ensuite vous avez le nom de domaine qui va correspondre au nom du site que vous aurez choisi,  plus l’extension du nom de domaine (c’est le fameux “.com”, “.fr”, “.net” etc…) .

En fait vous allez avoir un véritable petit chez vous sur “Internet” avec une petite boîte mail pour recevoir votre courrier. D’ailleurs on va appeler l’endroit où vous allez louer cet espace “un hébergeur”. C’est drôle non? Bref, passons.

Commençons dès à présent notre exposé pratique.

Branding ou référencement?

Tout dépend de la façon dont vous allez vouloir vous faire connaître sur la toile.

C’est une question de stratégie. Qu’est-ce que cela veut dire?

En général lorsqu’on crée un site et qu’on cherche son nom c’est qu’on est en création d’entreprise ou qu’on commence une activité, peut-être non lucrative sur le net. Disons que vous ne soyez pas encore connus. Quand les internautes vont chercher une information, produit ou services, une des  premières choses sur laquelle ils peuvent tomber c’est le nom de votre site internet ( ils peuvent aussi trouver  une photo d’un de vos produits, ou une affiche vantant les mérites de vos services mais là n’est pas le sujet de cet article) . C’est là que tout commence. En très gros, vous avez  deux grandes façons communiquer via votre nom de site:  le Référencement ou le Branding.  Quésaco?

La première consiste à développer votre image, votre marque, qu’on appelle aussi branding en anglais . La seconde va s’appuyer sur les techniques de référencement qui vous permettront d’être éventuellement plus visible sur la toile. Toutefois cette dernière stratégie a été quelque peu  remise en question depuis la sortie de l‘algorithme google Panda en février 2011. Nous approfondirons le problème un peu plus loin.

Y-a-t-il une stratégie meilleure qu’une autre? Ou peut-être que cela dépend de ce que vous allez proposer aux internautes?

LE BRANDING

Si vous choisissez de partir une stratégie de marque, ou branding, vous allez prendre le nom de votre entreprise, ou de votre marque comme nom de votre site. Quelles sont alors les qualités requises dans une telle situation et les pièges à éviter?

On en recense  3  : brièveté, originalité et intemporalité.

1/ La brieveté: pas plus de 4 syllabes , selon  Marcel Botton, fondateur de Nomen,société spécialisée dans la création de marque et la stratégie de marque. Il faut que les gens retiennent facilement votre nom dès le départ, dès le premier contact. La mémoire humaine retient difficilement des séquences trop longues de mots, surtout si celles-ci sont diffusées sur la radio ou télévision, voire même sur internet dans des spots courts. Plus c’est bref plus c’est simple à retenir.

2/ L’originalité: c’est la suite logique de la première qualité. Les gens mémoriseront plus facilement un nom qui sort de l’ordinaire plutôt qu’un nom tiède qui n’évoque rien, ni ne provoque aucune émotion chez l’auditeur. Il faut que çela produise un électrochoc tout de suite, qu’à l’instant même où les gens voient ou entendent votre nom ça fasse “bang” dans leur tête: “tiens, en voilà un nom qui sonne bien”.

3/ L’intemporalité:  n’allez pas chercher quelque chose qui surfe sur la mode actuelle car cela ne fera qu’un temps. Supposez que la tendance du moment tourne autour des “Pokemon”. Parce que vous vendez des accessoirs pour des animaux de compagnies vous décidez de nommer votre site “pokhémonland.com”. On triche un peu pour le copyright n’est-ce-pas? C’est pour le cas d’étude. Néanmoins le problème c’est qu’une fois cette mode passée le nom de votre site risque de ne plus faire aucun effet. Cherchez donc quelque chose de vraiment intemporel, qui aura le potentiel de rester pour au moins une décennie ou plus dans l’esprit des gens ( je vous le souhaite ).

En somme marquez votre identité, votre différence, ce qui fait de vous que vous n’êtes pas comme les autres. On vous remarquera bien plus facilement si vous sortez du lot. Prenez tout un groupe de mignons petits chatons blancs et placez dedans un seul noir. Qui va-t-on remarquer? C’est une évidence.

Voyons l’autre cas de figure où votre produit ou service n’a pas le potentiel d’avoir une valeur ajoutée forte, une possibilité de se différencier vraiment des autres.

LE REFERENCEMENT

Si vous avez un service ou produit où il est difficile de se démarquer de tous votre autres concurrents, peut-être serait-il préférable de choisir la stratégie du référencement.

Je pense aux métiers de serrurier, de plombier par exemple où il faudrait vraiment se creuser la tête pour trouver un élément additionnel qui pourrait donner une distinction forte par rapport aux concurrents.

Dans ce contexte il vous suffira donc de prendre les mots clés les plus pertinents que désigne votre activité ou votre produit. Par exemple vous pourriez avoir “dressagedechien.com” si vous faites du dressage de chien, “serrurierparis.com” pour les serruriers de Paris,  ou encore “livraisonpizza.fr” si vous faites de la livraison de pizza en France.

Première question qui nous saute alors à l’esprit: ne faut-il pas mettre des tirets?

Deuxième question: est-ce pertinent de mettre le nom de la ville dans laquelle on exerce notre profession? Y a-t-il encore des pièges à éviter?

Tirets
Sachez que les tirets dans un nom de domaine ne sont plus forcément utiles dans une stratégie de référencement puisque Google parvient à comprendre et séparer lui-même les mots clés d’un mot très long composé de plusieurs mots-clés. Prenons l’exemple de “serrurierparisefficace”. Faisons le test ensemble et voyons par nous-même. On va taper “serrurierparisefficace”, tout attaché dans la barre de recherche Google. Comme vous le voyez Google vous propose directement plusieurs résultats de recherche dont “ serrurier paris efficace”. Cela signifie bien qu’il est largement capable de comprendre le sens d’un mot long  composé de plusieurs mots. Ainsi, même si le tiret a pour Google valeur de séparateur significatif il ne semble plus vraiment nécessaire de l’utiliser aujourd’hui. C’est qu’il n’est pas bête le Google.

Par ailleurs, dans un soucis de faire le plus court possible et facilement mémorisable pour n’importe quel individu il est souhaitable de ne pas les mettre. On note en passant que dans le cas de figure “référencement” nous sommes aussi soumis à la loi de  la brièveté autant que faire se peut. N’oubliez pas: plus c’est court plus c’est facile à retenir.

Nom de ville
Quant à la question du droit d’utilisation du nom de commune dans un nom de domaine cela est soumis à des conditions assez spécifiques. Pour être tout à fait à jour vis-à-vis de la justice je vous invite à aller voir sur le site de l’ AFNIC, Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Mais grosso modo, une utilisation du nom d’une commune qui pourrait porter préjudice à l’image de ladite commune est totalement prohibée. Bien des villes ont vu leur nom emprunté par des sociétés et celles-ci n’ont pas du tout hésité à porter le litige en justice. Par contre, si vous rajoutez une particule avant ou après, et que l’ensemble respecte l’image de la commune utilisée , comme “crêperiecarnac.fr”, cela pourrait à la limite passer. Mais si la ville de Carnac porte plainte il y a de forte chance que vous perdiez l’affaire au tribunal. Cependant “crêperiecarnac.fr” reste bien dans l’esprit du pays et du tourisme, donc il est probable qu’on vous laissera tranquille.

Les pièges: variantes syntaxiques  et positionnement fermé.
Variante syntaxique:

Faites attention à ne pas choisir de nom qui pourrait prêter confusion à l’audition et amener par la suite des erreurs de saisie dans le nom de votre site internet. Choisissez simple et clair.

Imaginons que vous vendiez des soins corporels  et que vous décidiez de prendre “piles.com”. A l’audition ce n’est pas toujours évident de bien comprendre de quoi il s’agit. On peut entendre “ pile” dans le sens d’être à l’heure, ou l’autre côté d’une pièce et aussi la pile en tant qu’objet de recharge énergétique. N’oubliez pas que l’idée c’est de communiquer en tant que nouveau sur le marché. Personne ne vous connaît encore. Dans des situations de diffusion spot radio on n’a généralement pas le temps d’expliquer un nom compliqué ou ambigüe. Votre nom de site internet doit parler de soi directement, signifier sans ambiguïté possible votre activité. Dans une stratégie de référencement claire, ce site aurait très bien pu s’appeler “laboiteapile.com”.

Le problème de la variante syntaxique peut aussi émerger dans le cas d’un passage d’une langue à une autre. Je vais exagérer un peu le cas mais imaginons par exemple que vous vendez des fruits et votre nom de famille est “toubi”. Vous prenez “toubifruit.com”. Supposons que cela marche très bien en france et que vous vouliez vendre en pays anglophone. Le problème c’est qu’en anglais “toubifruit” veut dire “être libre”. Certains d’entre vous auront certainement compris la référence…
Positionnement fermé:

Evoquons la situation de positionnement fermé. Imaginez que vous commenciez par commercialiser des baskets et que vous choisissiez “baskets.com” comme nom. Quelques mois plus tard vous évoluez, et vous voulez vendre de l’équipement sportif en plus. Sauf que “baskets.com” ne convient plus car trop ciblé.

N’aurait-il pas était judicieux d’anticiper la chose en choisissant quelque nom un peu plus international au cas où? N’ayez pas de doute sur votre réussite. Voyez grand. Et pourquoi pas?

Essayez de choisir un nom qui ne vous limitera pas dans l’avenir, cela vous évitera de perdre du temps en chemin.
Voilà pour le choix de la stratégie de référencement. Par contre comme je vous l’avais dit tout à l’heure, depuis l’arrivée de son algorithme Panda, Google affirme que  tous les mots clés situés dans les URL n’impacteront plus forcément de façon significative le référencement. Vous pourrez peut-être grappiller quelques places dans les positionnements de page google mais on sera bien loin des effets de référencement au tout début de Google. Il vous pousse même aller plus chercher l’originalité qu’une optimisation des mots clés.

A vous de voir au final ce qui vous semblera le mieux convenir pour votre activité.

Extension du nom de domaine

Pour terminer il vous faudra choisir l’extension de votre site web: le truc qui finit par “.com”, “.fr”, “.net” etc…
Une fois de plus ce choix va dépendre de votre activité et de qui vous voulez toucher. Si votre activité est vraiment géolocaliser en France ou avec la communauté francophone, il sera bon de prendre l’extension “.fr”. Votre degré de visibilité au niveau  référencement sera plus élevé apr rapport à la communauté française avec un “.fr”. Par contre, si vous visez une communauté ou des clients à l’international préférez le “.com”,  “.net” ou “.org”  qui sont les plus fréquemment utilisés et donc reconnaissables. Personnellement j’ai une préférence pour le point “.com”.
Les autres extensions existantes sont parfois à choisir selon les spécificités de votre activité comme le “.info”, le “.restaurant”  etc …

La vérification de disponibilité

La toute dernière étape consistera à vérifier si le choix de votre adresse est disponible ou pas sur internet. Eh oui! Si cela se trouve, votre idée a déjà été prise sur le web et vous avez peut-être passé des heures et des heures à vous creuser la tête pour finalement vous rendre compte que votre idée n’est pas si originale que cela, et que quelqu’un l’a déjà utilisé pour son site . Paix à votre âme.
Pour ce faire je vous conseille d’aller sur le site 1and1.fr  par exemple. Allez à l’adresse suivante 1and1.fr/noms-de-domain.  Entrez le nom de votre site web éventuel et le tour est joué.
Dernière petite chose par mesure de sécurité achetez votre nom de domaine avec plusieurs extensions différentes pour éviter que quelqu’un d’autre vous le prenne par mégarde ou de façon volontaire et malveillante. Eh oui! Cela peut arriver dans des secteurs d’activité à forte concurrence. Il y a des gens malhonnêtes partout et sachez que cela peut arriver.

Pour tout à fait finir un dernier petit conseil pragmatique…

Accorder de l’importance sans y passer une éternité

OK, je suis d’accord avec vous que cela revêt une certaine importance que de choisir correctement le “BON” nom de votre site internet, d’autant plus que la plupart du temps celui-ci est tout simplement choisi par rapport au nom de votre entreprise ou votre marque. Cette identité va vous suivre jusqu’à la “fin des temps”, elle va représenter votre premier contact auprès des internautes ou de vos prospects. Toutefois si vous entamez déjà votre énième mois de recherche c’est qu’il y a un soucis dans la place.

Si vous tardez à statuer sur votre nom de site internet vous ne pouvez pas du coup lancer la production éventuelle de flyers, cartes de visite, commencer à travailler votre référencement naturel etc… Bref cela peut très vite devenir un frein au lancement de votre activité si vous êtes dans une situation de création d’entreprise, de blog etc…

A un moment ou un autre il vous faudra prendre une décision ferme pour ne pas vous retrouver débordé par les évènements. Dites vous par ailleurs, pour vous rassurer, qu’aucune entreprise n’a encore vraiment fait faillite à cause d’un choix hasardeux de son nom de site internet. Avoir un mauvais produit peut certainement vous faire fermer boutique, mais pas un mauvais nom de site internet.

D’un autre côté il faut bien avoir conscience que trouver un bon nom de site peut vous faire gagner beaucoup de temps dans votre communication. Un nom qui se retient facilement et qui se démarque des autres peut éventuellement faire la différence avec la concurrence dans la diffusion de votre image sur le web. Ceci est entendu.

VOUS ETES PRET A CREER VOTRE SITE INTERNET? SI C’EST AVEC MOI…
ALORS CLIQUEZ SUR L’IMAGE EN DESSOUS SANS OUBLIER DE LAISSER VOS COMMENTAIRES SI VOUS EN AVEZ ENVIE.

 ALLER PLUS LOIN-minervewebstudio.com

2017-10-08T04:22:40+00:00